Les volières de PetitCuba

 

 

 

 

 

 

 Intérieur de l'abri central, où le repas est servi.

 

 

 

 

 

 

Nouvel adhérent au club, cet éleveur amateur du Cher nous présente en photos commentées ses oiseaux.

Il élève des petits exotiques et nous donne ici l'occasion de visiter virtuellement son élevage.

Ci-dessous : vue d'ensemble : la volière de gauche mesure 4 m X 2 X 2 ; celle de droite 7 m X 2 X 2.

 

 

 

 

Remerciements à "ma famille pour la patience dont elle fait preuve car  mes oiseaux me prennent un peu de mon temps libre, temps que je ne peux leur accorder"

 

 

Hommage à "mon ami Lionel Basset, qui nous a quitté il y a trois ans. Tu m'as donné envie d'avoir des oiseaux de qualité dans un espace qui leur soit dédié et adapté à  leurs besoins. Tu m'as aidé à la construction de ma première volière et  m' as prodigué de nombreux conseils. Merci à toi, je ne t'oublie pas".

 

 

 

Les oiseaux sont élevés en volières extérieures, plantées. Les petits exotiques ne consomment pas la végétation, pas plus qu'ils ne s'y attaquent. Sa plus grande volière (photo ci-dessus) est arborée d'arbres à papillons (buddleia), cyprès, dalhias, corette du Japon, bambou, chèvrefeuille persistant. Ces plantes sont non seulement décoratives mais procurent également des cachettes aux oiseaux et favorisent la venue d'insectes que les oiseaux peuvent manger. 

 


 

D'ailleurs, il rajoute des pourrissoires pour contenter les nombreux granivores qui, au moment de la reproduction, deviennent également insectivores. Ci-contre, une bassine destinée à attirer les moucherons dont les oiseaux raffolent, principalement pour nourrir les jeunes. Spectacle garanti lorsqu'ils pourchassent les insectes !

 

Le pourrissoir est indispensable pour l'élevage des jeunes, surtout l'astrild st Hélène quand bien même de nombreux vers de farine sont mis à disposition.

 

 

 

 

 

 

 

          Quelque soit la température extérieure ses oiseaux adorent se baigner. 

 

 

 

 

 

Bien sûr, élever des oiseaux à l'extérieur toute l'année impose d'enrichir leur alimentation pendant les mois froids. Ainsi, lorsque les températures descendent (dès 3 ou 4 degrés) il enrichi la nourriture distribuée toute l'année (mélange exotiques, alpiste et pâtée) avec du niger et du lin.

 

 

La salade est très appréciée mais il n'en donne que deux fois par semaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S'il a deux volières séparées par un abri c'est parce que les petits chanteurs de Cuba ne supportent pas leurs congénères et qu'il faut donc autant de volières que de couples. Et que ne refuserait on pas à ses oiseaux favoris !

 

       

 

Le bain de soleil est très apprécié. Grâce à la lumière naturelle leur plumage est brillant.

 

Il a de très beaux oiseaux et s'il dit avoir encore beaucoup de chemin à parcourir pour faire partie des meilleurs, il n'en demeure pas moins que depuis trois ans qu'il participe au championats régional et national FFO il a obtenu de bons résultats. Depuis deux ans, certains de ses oiseaux concourrent au mondial. Un clic ICI pour accéder au palmarès de PetitCuba.

 

                                 

oisillons et nid de capucins damier. Sur la photo de gauche ils ont 8 jours. Ci-dessous, il a 16 jours.

 

 

Les oiseaux pondent aussi bien à l'intérieur de l'abri que dans la partie extérieure de la volière. Une même espèce peut aussi bien choisir un nid boîte ou construire son propre nid. Néanmoins, il ressort que dans son élevage, les astrild St Hélène, petits chanteurs de Cuba, diamants ruficauda, diamants de bichenow construisent leur nid dans la végétation tandis que les bavettes courte queue, les becs d'argent, les capucins damiers, les moineaux du Japon, les mandarins du Timor et les diamants de Nouméa nichent dans des nids boîte.

 

                    

jeunes et nid de diamants masqués. Sur la photo de gauche ils ont 7 jours. Ci-dessous, il a 18 jours.

 

 

 

Néanmoins les oiseaux sont changenants. Ainsi, d'une nichée à l'autre, le couple peut changer d'avis quant à la construction de son nid.

 

          

Oisillons (6 jours) mandarins de Timor et leur nid.

 

   

Jeunes moineaux du Japon. Sur la photo de droite ils ont 15 jours.

 

 

 

Ci-dessus : nid d'Astrild St Hélène en construction

 

   

Petits chanteurs de Cuba (4 jours) et leur nid, bien dissimulé dans la corette du Japon.

Ci dessous, petits chanteurs de Cuba lors du bagage, à 7 jours.

    

 

 

Ci-dessous un beau sujet pour les futurs concours

 

    

 

Ci-dessus, photo de gauche, moineau du Japon crème ino. Cliché de droite, diamants ruficauda, jeunes diamants bichenow.Photos prises à l'intérieur de la volière de 7m X 2m X 2m.

 

Bichenow à 6 semaines

 

Ci-dessous : quelques nouveaux arrivés. Ces acquisitions 2013 sont : des nouméa, un classique, un panaché, un bleu de mer. On les voit en compagnie d'un couple de mandarins du Timor. Ces derniers sont en préparation pour le championnat national FFO. 

 

 

Autres oiseaux en préparation pour le France FFO 

 

 

                                                      ci-dessous : on profite du beau temps !

   

 

 

 

Ils sont tous fous de cette friandise : le millet grappe.

Les moins timides devant l'objectif (becs d'argent, moineaux du Japon, Nouméa, capucin damier; ruficauda, viennent se régaler de leur friandise favorite devant le photographe, pour notre plus grand plaisir.

 

   

 

dédicace : "à Dobbs, Bruno, Dominique et Nadine : les voyages forment la jeunesse".wink

 

Merci "à Pascal et Patricia pour leur sympathie".

 

 

 

 

 

Sur cette dernière photo on voit : diamant ruficauda, bichenow, bavette courte queue et astrild st Hélène.

 

 

Lire l'article paru dans Le Berry du 22/03/2014 en cliquant ICI.

 

Lire l'article paru dans l'Envol n° 169 juin-juillet 2014 en cliquant Là.